Tuesday, May 27, 2014

Comment redresser les finances publiques au Québec?

Le nouveau Premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, a prononcé son discours inaugural le 21 mai à l’Assemblée nationale. Il a annoncé, en autres, la mise en place d’une commission devant réfléchir sur les reformes à apporter à la fiscalité. 

De quoi avons-nous besoin en matière de finances publiques? Mon humble avis est que les reformes à venir doivent non seulement permettre un  retour durable à l’équilibre budgétaire mais aussi une réduction de l’inégalité de revenus.Le retour à l’équilibre budgétaire passe par un accroissement des recettes fiscales et un plus grand contrôle de nos dépenses.

Comment accroître les recettes fiscales?
Lutter contre la fraude et l’évasion fiscales— Elles constituent des manques à gagner pour l’État. Les combattre intensément fera entrer de l’argent dans les caisses de l’État.

Créer des emplois— Une des promesses électorales de M. Couillard était de relancer l’investissement privé et créer 250 000 emplois en cinq ans. Si le gouvernement est sincère dans cet engagement, il peut alors tabler sur les impôts que paieront ces milliers de futurs contribuables.

Taxer davantage les hauts salaires, grosses fortunes et les grandes sociétésL’inégalité de revenus s’est accrue au Québec et dans tout le Canada par rapport aux années 80 et 90. La figure ci-dessous montre qu’au Québec l’accroissement de l’inégalité de revenus va de pair avec, d’une part, une baisse de la part de la rémunération des salariés dans le produit intérieur brut (PUB) et, d’autre part, avec un accroissement de l’excédent brut d’exploitation des sociétés. Il n’est pas alors juste de tout le temps demander aux moins nantis de consentir à des efforts quand il en vient au redressement des finances publiques.

Coefficient de Gini (indice de mesure d’inégalité de revenus) en comparaison avec la part de la rémunération des salariés dans le PIB (à gauche) et la part de l'excédent d'exploitation brut (à droite), 1981-2011, Québec, Source des données : Statistique Canada
Coefficient de Gini (indice de mesure d’inégalité de revenus) en comparaison avec la part de la rémunération des salariés dans le PIB (à gauche) et la part de l'excédent d'exploitation brut (à droite), 1981-2011, Québec, Source des données : Statistique Canada

Contrôle des dépenses publiques
La priorité ici devrait être la lutte contre la collusion et la corruption. La surfacturation et les dépassements de coût pourraient ne pas concerner que le milieu de construction et toucher plusieurs autres commandes gouvernementales. Avec les mêmes ressources, l’État peut fournir davantage de services à la population si on parvient à contrôler la surfacturation et les dépassements de coûts injustifiés.