Thursday, May 22, 2014

L’inégalité sociale au Brésil et la coupe du monde de 2014

Du 12 juin au 13 juillet, le Brésil accueille, pour la seconde fois, la coupe mondiale de la Fédération international de football association. Cette 20e édition de la coupe mondiale  aura lieu dans les capitales de douze États du Brésil dont : Brasilia, Rio de Janeiro et Sao Paulo.  

Le football (le jeu que nous appelons soccer en Amérique du Nord) est un sport très populaire au Brésil et plusieurs célèbres joueurs professionnels de la planète tels que Pelé, Ronaldo, Ronaldino et Kaka viennent de ce pays. Plus que n’importe quel autre pays, le Brésil a gagné cinq fois la coupe du monde : en 1958, 1962, 1970, 1994 et 2002.

La préparation de la coupe du monde a été assombrie par des troubles sociaux et de l’insécurité à travers le pays. À peu près, 1,4 millions de personnes, soit six pourcent de la population du Brésil, vivent dans la pauvreté dans des bidonvilles appelées favelas. À Rio de Janeiro, la deuxième plus grande ville du pays,  c’est vingt pourcent de la population qui vit dans six cents favelas. Ces gens ont espéré que la coupe du monde apportera des emplois et des projets sociaux dans leurs communautés mais, au contraire, les dépenses gouvernementales ont été détournées vers la construction de stades. La construction, par exemple, du stade de la coupe mondiale à Brasilia a coûté 900 millions $ – le triple du devis initial. L’on peut flairer la corruption derrière ce dépassement de coût, étant donné les liens entre certains politiciens et le milieu de la construction.   

Le sentiment que seule une minorité de la population profite de la richesse du pays était à l’origine des troubles sociaux. L’inégalité de revenus et de richesses est assez élevée au Brésil. Le pays a le coefficient de Gini le plus élevé en Amérique Latine, soit 0,57. Le coefficient de Gini est une statistique qui résume l’écart entre la distribution de revenus à travers la population d’un pays d’une situation  où tout le monde gagnerait le même revenu.