Thursday, December 4, 2014

Utilisation de la capacité industrielle à travers le Canada

L’utilisation de la capacité est le rapport entre les biens réellement produits et ce qui peut être produit étant donné le stock de capital existant et la main d’œuvre disponible.  Il renseigne sur l’état de l’économie (boom ou ralentissement) et l’intensité avec laquelle le capital et le travail sont utilisés.  Les entreprises canadiennes sont classées en vingt-huit industries et des données sur leur utilisation de capacité sont publiées trimestriellement par Statistique Canada.

La figure tridimensionnelle ci-dessous est la distribution de l’utilisation de capacité à travers ces industries entre 1997 et 2014. 
Distribution de l’utilisation de capacité à travers les industries canadiennes, 1997:Q1-2014:Q2
Distribution de l’utilisation de capacité à travers les industries canadiennes, 1997:Q1-2014:Q2
En l’an 2000, l’utilisation de capacité était pratiquement de 100% dans l’industrie de la fabrication de matériel, d’appareils et de composants électriques et dans l’industrie de produits informatiques et électroniques au moment même où la consommation de biens durables tels que les postes téléviseurs LCD et plasma, les caméras numériques et les ordinateurs personnels devenaient populaires et leurs prix abordables [ici].
Entre 2003 et 2004, plusieurs industries dont celles de la fabrication de produits du pétrole et du charbon, de la fabrication du papier, de la fabrication des produits en bois, les mines et activités diverses de fabrication ont connu leurs plus hautes utilisations de capacité, qui était de 85 %, en moyenne, à travers l’économie.  
Le climat économique était favorable au début des années 2000, avec un taux annuel de croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de 5,1 %. Ceci explique pourquoi la distribution de la capacité d’utilisation est déviée vers la droite, sur la figure, au début du millénium.

Il y a eu également de valeurs extrêmes élevées en 2008 durant la crise financière. Au troisième trimestre de 2008, la foresterie et l’exploitation forestière et la fabrication de produits métalliques fonctionnaient à 99 % de leurs capacités alors que la moyenne à travers l’économie était de 79 %. Ceci était dû à l’accroissement mondial de la demande de ces produits.

Comme conséquence de la crise, le PIB réel a chuté de 2,7% en 2009. Des industries telles que : les mines, la fabrication des produits en bois, la fabrication de produits en cuir et produits analogues, les usines de produits textiles, la fabrication de produits en plastique et la fabrication de produits minéraux non-métalliques ont connu leurs plus faibles utilisations de capacité. C’est pourquoi la distribution était déviée vers la gauche, en 2009.

L’accroissement de l’utilisation de la capacité cause l’inflation. En 2000, les prix ont augmenté de 2,7 % alors que l’utilisation de la capacité industrielle était de 87 % en moyenne. Également, en 2004, l’inflation était de 2,8 % alors que l’économie utilisait 85 % de sa capacité. Mais en 2009,  quand l’utilisation de la capacité de l’économie est descendue à 73 % à cause de la crise, l’inflation n’était que de 0,3 %